Instant régressif

Oui, ça ressemblait fort à une danse de la pluie. Autant d’énergie, autant de gestes de bras indescriptibles.
J’ai mis « Le temps qui court » (Alliage) et j’ai dansé comme un singe épileptique. Je peux reprendre le cours de ma journée avec un sourire grand comme ça.

(Même pas honte)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s