Parenthèse

J’ai passé quelques jours à Paris, en famille pour mon anniversaire.
Comment décrire cette parenthèse extraordinaire ?

J’avais dans l’idée de me balader dans Paris la journée puisque mon train arrivait tôt, avant de rejoindre ma famille le soir. Je me pose donc derrière une superbe église pour dessiner et après avoir fait le croquis, je passe à la couleur aquarelle. Puis comme toujours quand quelqu’un dessine, les gens se penchent pour regarder. Je trouve ça tellement impoli… Est-ce qu’on se penche sur les verres des gens en terrasse juste parce qu’ils sont dehors, pour voir ce qu’ils boivent? Non. Est-ce qu’on se penche par dessus l’épaule des gens pour lire le livre qu’ils lisent, quand ils sont assis au bord de la Seine? NON PLUS.
Alors pourquoi imaginer que c’est quelque chose à faire de regarder ce qu’on dessine… Je trouve ça con.

Cette voix derrière moi m’a donc agacée. En plus c’était vraiment des questions théoriques du genre « savez-vous la date de blablabla » ou bien si je pouvais citer les différences techniques entre le gothique et le roman, etc etc. Bien sûr que je savais mais pas par coeur. Pas là. Pas maintenant. Il insiste. Je me retourne pour poliment finir la conversation, et il enchaîne. C’est un vieux monsieur qui a visiblement beaucoup à dire. Et finalement, on a tellement discuté que j’en ai oublié que je dessinais. Il a proposé qu’on aille boire un verre. Pas comme un vieux qui cherche une proie féminine, juste comme un vieil homme qui a besoin de raconter.

Et il a raconté. Il a déroulé sa vie de Juif. Ses parents pendant la guerre. Sa vie récente. Ses cancers qui s’accumulent.

Et je me suis dit que finalement, si j’étais restée coincée sur mon idée de dessiner Paris, je l’aurais froidement rembarré et je n’aurais jamais vécu cette parenthèse extraordinaire à voyager dans le temps avec lui.

Le reste du séjour était très agréable et a répondu à plein de choses qui se bousculaient dans ma tête. Je suis revenue chez moi reboostée et pleine d’espoir.

Il fait soleil ce matin. Et pas uniquement dans ma tête 😉

 

Un commentaire sur « Parenthèse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s