Questions existentielles, le retour

– Si vous pouviez téléphoner à la personne que vous étiez il y a 10 ans, vous lui diriez quoi ?

– On vous tend un billet d’avion. Quelle destination voulez-vous y voir figurer ?

– Et si demain n’existait pas, vous lâcheriez ce que vous êtes en train de faire pour … ?

 

Untitled

Publicités

15 réflexions au sujet de « Questions existentielles, le retour »

  1. -« T’en fais pas, plus les années avancent, plus on est heureux ! Par contre par pitié arrête de vouloir sauver le monde et entoure-toi mieux ! »

    Pour le reste je veux bien un billet pour le Cambodge et passer par Bangkok au retour, mais même si on me le tendait je ne pourrais pas partir, je n’ai pas de vacances aaaaaaaaaaaaahhhhh.

    Si demain n’existait pas ? Ça se trouve, demain n’existe pas, on ne peut pas savoir…c’est la magie de la vie, on ne sait pas quand ça s’arrête, c’est aussi flippant qu’excitant, non ?

    1. Ha oui, j’ai lu ça pour tes vacances. C’est relou ce système la 1ère année 😦
      (sorry)

      Joli message à toi même, je plussoie !

      Et demain n’existe pas, il n’y a que des « maintenant » !

  2. Wow ! y’a 10 ans c’était une période très spéciale pour moi en plus…

    – « Crois en tes rêves, sois toi même, souris à la vie…Et attends toi à pas mal de surprises… »

    – L’Irlande

    – Je ne sais pas, je ne sais pas comment je réagirai à ce moment là. Et je suis même incapable de faire la moindre hypothèse.

      1. Oh des envies je peux en trouver des tonnes, mais je ne suis pas du genre à être la tête dans le guidon, mes envies sont comme autant de lignes de pêche posées sur la mer, si cela mord, cela mord, si cela ne mord pas, cela ne mord pas. Ce n’est pas être passif, il faut quand même lancer la ligne 🙂

        Des besoins ? Je ne saurais que dire non plus…Suis chiant hein ?

  3. Je crois que je ne dirais rien à la personne que j’étais il y a 10 ans. Bien sur il y a des choses que j’aurais aimé changé peut être, mais au fond je me/lui fais confiance pour ses choix et je sais que j’aurais détesté qu’on tente de m’influencer pour le futur 🙂 Donc à bien y réfléchir, j’aurais sans doute juste esquisser un sourire derrière le téléphone, et pas plus.

    Une destination? Je n’en sais trop rien, sans doute plutôt coté amérique du sud que je connais moins, mais sinon…

    Si tout devait s’arrêter demain? Je profiterais surement du temps qui reste avec des proches.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s