Es-tu ma bouée ?

Voilà par quoi je devrais commencer quand je rencontre un mec.

Si le gars est gentil, posé mais un peu fou, amusant et simple, c’est ce que je devrais demander, pour être honnête.
Car dès que j’entre-aperçois la chaleureuse possibilité que le mec pourrait être « mon mec », mon coeur saute un peu. Oh, rien de visible, rien d’extravagant, juste un petit « oh, c’est peut-être lui ! » Et j’espère.

J’espère qu’il me sortira de ma solitude et qu’on sera trop chous et que tout ira mieux.

Oui, mais… Si je suis toujours déçue après. Si je trouve des défauts là où je n’en voyais pas avant. Si ça ne marche pas…

C’est que je projette bien trop de choses sur l’autre.

Je le sais, pourtant, mais je me fais avoir à chaque fois.

true love

Publicités

3 réflexions au sujet de « Es-tu ma bouée ? »

  1. Oui cela pourrait être lui, comme ça pourrait ne pas l’être, tout est possible, rien n’est impossible. Suffit juste de simplement vivre, et voir, et puis continuer à vivre, et continuer à voir. Dans le sens où tu as le « droit » de te dire cela, d’espérer dans ces moments là, parce que cela pourrait être…Vrai ! Et peut-être plus d’une fois ?

  2. J’ai tendance à croire que si on s’écoute un tant soit peu, on « sait » assez rapidement si ça peut coller, s’il y a une belle histoire…Encore faut-il s’écouter ! Ce n’est pas si facile qu’on le croit, on aime se mentir à soi-même, surtout quand la solitude pèse trop. Ce n’est pas néfaste de trop s’emballer, reste juste à savoir si au fond de soi, on ne s’emballe pas juste pour le plaisir de s’emballer. Après, chaque histoire quand elle commence, c’est un peu comme la vie, on ne sait pas quand elle s’arrêtera. Etre en couple c’est prendre le risque de se retrouver seul. Encore et encore.

  3. Ma vision toute personnelle, c’est qu’on ne sait jamais. On ne sait pas si ça va durer, on peut juste l’espérer, le vouloir et se féliciter chaque jour que cela soit le cas.
    Par contre on peut profiter du temps qu’on a, on peut simplement apprécier le fait qu’on ait rencontré non pas « la » bonne personne mais quelqu’un avec qui on est bien, tout simplement. Et on fait un bout de chemin ensemble. Après, peut être qu’un jour les chemins divergeront, peut être que la mort viendra frapper ou peut être que des extraterrestres viendront pour effacer nos mémoires. Mais on aura fait ce bout de chemin, et on l’aura apprécié.
    Alors s’emballer, s’enthousiasmer et apprécier, c’est vivre tout simplement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s