Archives du mot-clé jo

Apéro

Sachant qu’on est voisins et qu’il n’est jamais venu chez moi, j’ai invité Jo à venir chez moi pour un apéro.
C’est tout.  Aucune attente. Pas de séduction en vue (même si j’ai fait un rêve érotique le concernant il y a quelques temps).

Je suis trop préoccupée par mes soucis administratifs et financiers pour même imaginer les efforts qu’il faudrait faire pour le séduire. C’est juste un apéro amical.

Publicités

Il est à l’ouest

Ca fait un bail que je n’ai pas parlé de Jo dans ce blog. Environ 10 jours se sont passé sans nouvelles, avant que je le contacte.
Sachant qu’il était ok pour venir à ma petite fête la dernière fois qu’on s’est vus, je lui ai envoyé un message. Et comme nous sommes en mode amical, j’ai donc indiqué qu’il pouvait venir accompagné s’il voulait. Ce à quoi il répond « ha, c’est là bientôt ton truc? car je me casse en vacances, et à mon retour on pourra parler de la copine que je n’ai pas ».

Tout ça m’a rappelé tellement de choses.
Combien il était distant. Qu’il ne donnait ou prenait jamais de nouvelles.
Qu’il n’était pas dans la séduction.
Qu’on était simplement pas en phase.

Du tout.

D’amour ou d’amitié ?

J’ai revu Jo hier après-midi. Oui, c’était sympa. Oui, il est gentil. Mais j’ai la sensation que même si l’on s’entend bien, ça n’ira pas plus loin car je ne sens pas de séduction de sa part, et je n’ai pas envie d’y mettre du mien plus que ça.

C’est un travail de tous les jours de prendre les gens comme ils sont, de ne pas projeter sur eux mes envies ou mon idéal.
Alors j’écoute mon coeur. Et il me dit que je ne peux décemment pas sortir avec quelqu’un qui touche les oeuvres d’art au musée !! 😀

Entre temps, j’ai mis les pieds dans le plat avec Nicolas, en mode « je n’ai rien à perdre » alors je suis honnête et cash. Alors je lui ai envoyé un SMS indiquant qu’il me plaisait. Il propose qu’on se voie cette semaine, s’il n’est pas trop pris avec son boulot (au sein duquel c’est compliqué pour lui en ce moment).

Je cite une chanson que j’aime (oui, j’aime Céline Dion) :

Il est si près de moi, pourtant je ne sais pas comment l’aimer
Lui seul peut décider qu’on se parle d’amour ou d’amitié

A suivre alors !
En attendant, je savoure ma vie de célibataire: je rentre quand je veux, je mate qui je veux, j’ai une journée de retard pour m’épiler les jambes et je mange de l’ail. Bref, ça va 😉

SMS or not SMS ?

Depuis que j’ai décidé de faire plus attention à moi en reprenant le yoga et la méditation qui me font beaucoup de bien, les choses s’enchaînent positivement. Evidemment, c’est une question de vision des choses: en me concentrant sur mon bien-être, tout ce qui est négatif glisse sur moi plutôt que de m’atteindre.

Malgré tout, je pense souvent à Jo, et j’espère le revoir bientôt. Je regarde (très) souvent mon téléphone, espérant un SMS de lui, mais n’osant pas le contacter la 1ère. Pourquoi? Je ne veux pas qu’il me perçoive comme trop rentre-dedans, déjà que j’ai sonné chez lui par surprise…

Maudit interphone

Alors hier, je suis donc tombée sur l’immeuble de Jo. J’ai immédiatement reconnu l’immeuble et le hall d’entrée. Et j’ai vu son nom sur l’interphone. Immédiatement, je savais que j’allais revenir plus tard pour sonner chez lui. Car en effet, je venais de le voir et il partait voir sa famille pour l’après midi.

Le soir venu, j’ai donc sonné chez lui, le coeur battant. Car oui, malgré toute la sagesse acquise ces derniers jours pour prendre les choses telles qu’elles sont, sans faire de plan sur la comète, j’avais quand même le coeur qui battait fort et un sourire bête plaqué sur le visage. Je vous vois rigoler, d’ici 🙂

Je sonne.
Ca grésille super fort, et je n’entends rien d’autre que ce son horrible à plein volume. Et la porte ne s’est pas ouverte. Oops.

Au bout d’une minute, je re-sonne.
Même grésillement, mais là je crois distinguer une voix et je dis mon nom bien fort. Rien. Toujours rien.

Merde… Je fais quoi? Visiblement, il n’a pas envie d’ouvrir, ou de descendre. Le hall intérieur reste sombre. J’imagine qu’il est descendu, qu’il m’a vu et qu’il est remonté chez lui, pas disposé du tout à me voir.

Au bout de 10 minutes d’attente et de cogitation, je me dis que c’est trop con, que je ne vais pas repartir chez moi bredouille après tout ça, alors je retente.
Cette fois-ci, rien du tout, même pas le grésillement. Je me dis que c’est mort, et qu’il ne viendra pas.

Assez dégoûtée et frustrée, je reste là à maudire l’interphone. Puis à me demander quoi faire. Je reviendrai le lendemain, clairement.
Tout à coup, lumière dans le hall, et il arrive.

Comme le dit le film, « de battre mon coeur s’est arrêté ». Il m’explique que l’interphone est HS, et qu’il pensait que c’était quelqu’un qui sonnait pour déposer des tracts dans les boîtes aux lettres. Intrigué au bout de la 3ème sonnerie, il est quand même descendu.

Il a immédiatement proposé qu’on aille boire un café. Il est donc remonté chercher sa veste, et nous nous sommes posés à un café à l’angle de nos deux rues. Nous avons papoté une petite heure, de tout et de rien. Il m’a expliqué qu’il avait eu une journée de dingue et j’ai bien vu qu’il était aussi HS que son interphone 😉 En revenant vers le boulevard, il m’a demandé mon numéro, et proposé qu’on se refasse ça bientôt.

Je ne vous cache pas qu’une fois dans mon immeuble, j’ai fait une petite danse de joie. Et je suis super contente d’avoir recroisé son chemin, d’avoir eu quelques minutes pour parler avec lui. J’ai envie de le revoir, de réapprendre à le connaître. Et j’avoue, ses yeux sont toujours aussi magnifiques, ça doit jouer en sa faveur 😉

Bref, à suivre.