Archives du mot-clé passé

Pom pom pom, bis.

Toujours pas de nouvelle de l’homme au RDV. Super…
Je pensais à toutes les raisons que j’ai imaginé pour comprendre son silence, j’en ai listé quelques unes dans mon dernier article mais il y en a bien plus. Dont une qui n’appartient qu’à lui et que j’espère connaître un jour.

Du coup ça m’a fait repenser à toutes les rencontres que j’ai faites depuis plus de 3 ans. Parmi celles qui m’ont marquées :

Je suis allé aux USA pour rencontrer un mec avec qui je papotais depuis 3 semaines.
(alors si le gars a peur de 100km, hein, c’est une mauviette, moi j’en ai fait 7 000.)

J’ai re-rencontré un mec. Oui, deux fois un premier RDV, c’est pas banal !

J’ai accueilli un Belge chez moi, avant qu’il ne me plante sans raison. Et quelques mois avant, j’avais rencontré un autre Belge, chez qui j’ai passé une petite semaine. Me dire qu’ils se croisent sûrement dans le train tous les matins me fait bien rire aujourd’hui 🙂

J’ai embrassé Nico, l’homme presque parfait mais avec qui rien ne s’est déroulé comme prévu, et avec qui ça s’est fini en queue de poisson. Je crois que c’est le dernier homme de qui j’ai été amoureuse, dont j’ai apprécié tenir la main et admirer les tâches de rousseur.

J’avais déjà rencontré un autre Nico avant, qui m’avait embrassé mais je n’ai pas senti que c’était bien de le faire en retour. Entre temps, il avait vu une autre nana et « sous le coup de la bière, ils ont couché ensemble ». Ah bah, tant mieux pour elle.

J’ai aimé, flirté, séduit, vu, rencontré, touché et même dormi (oui, juste dormi) avec des gars, mais yen a pas un qui est devenu mon compagnon.

Je commence à me dire que ça craint, mais comme tout est relatif, je vais me concentrer sur mon smoothie banane/poire/cannelle. Oui, oui, fait maison. Bon lundi à vous !

Publicités

Ca, c’est fait.

Parfois, ma curiosité me rongeait et j’allais voir ce que cette « amie » qui n’en est pas une (cf. l’épisode de la guêpe coupée) postait sur Facebook. J’ai du mal à lâcher le passé, visiblement. Je m’étais désabonnée de ses actus, mais elle restait dans mes contacts.

Hier, j’ai viré des trucs, fait un gros ménage et j’ai changé mes meubles de place.
Le tri continue :
retirer

Clic.

Ca pique encore un peu

Aïe, je me suis piqué sur un bout de vie.

En surfant sur Facebook, j’ai vu l’actualité d’une copine de l’Est (où j’ai habité deux ans avec A, mon ex). En réponse à son statut qui disait qu’elle revenait dans l’Est pour une semaine de vacances, il y avait un message de F disant « passe quand tu veux, mais tôt le soir si tu veux voir (le bébé), il marche maintenant, il a bien grandi ».
F, c’est la compagne de mon ex, et ils ont eu un enfant il y a quelques temps. Ce qui pique c’est ce rappel qu’ils se sont rencontrés un mois après qu’il m’ait quitté, qu’ils ont eu un enfant 1 an et demi après. Et cette pensée dont je me guéris doucement, c’est qu’elle a « pris ma place ». Evidemment, je sais qu’elle a simplement pris sa place et que c’est ma blessure qui parle.

Je vais me promener dans les bois maintenant, j’ai besoin de la lumière douce entre les feuillages et de cette odeur de mousse fraîche pour continuer à guérir.

Et si…

Ce matin, j’ai croisé M dans un café parisien. M est un jeune homme avec qui j’ai eu une relation plutôt platonique en 2002. Pourquoi « plutôt » platonique ? Car mon coeur était à lui, mais de mon corps, je n’ai donné que des bisous et des caresses. Je suis monogame tandis qu’il voit plusieurs filles en plus de sa compagne. J’ai cessé notre relation après deux mois ensemble même si j’étais amoureuse, n’étant pas à l’aise avec le fait qu’il voie d’autres filles. Je ne juge pas, je sais simplement ce qui me convient et ce qui me rend heureuse, ou pas.

Le voir dans ce café ce matin était une demi surprise… nous nous croisons sur un forum aussi vieux que notre rencontre. Je sais donc qu’il fréquente ce quartier. Mais je ne l’avais plus vu depuis des années. Il s’est coupé les cheveux, ses longs et beaux cheveux qui lui donnaient l’air d’un éternel ado au visage angélique. Sa voix par contre n’a pas changée. Toujours hésitante et douce. Et elle a contribué à raviver le passé qui revient à moi depuis quelques jours. Et si j’avais accepté qu’il voie d’autres filles, en étant sa compagne, serions-nous ensemble aujourd’hui ? Quelle serait ma vie ? Il a toujours été aisé, possède un appartement dans un quartier chic et se consacre à des projets bénévoles. De mon côté, je suis en train de lancer mon activité à mon compte, je n’ai pas un rond, et j’habite un studio dans un quartier populaire. Nous nous étions rencontré autour d’un cercle d’amis, en partageant beaucoup et en ayant aussi des discussions houleuses. Nous n’étions ni fusionnels ni diamétralement opposés. Aujourd’hui, ensemble, à quoi ressemblerait mon quotidien ?

Alors loin de moi l’idée de vouloir refaire l’histoire, mais quand on est peu satisfait de sa vie actuelle sans trop voir une issue immédiate, on se repose sur des possibilités lointaines… Et si, et si, et si.

Bref, je suis dans la lune encore aujourd’hui.