Archives du mot-clé seduction

Bachelor, etc.

Comme je le disais dans cet article, je me sens parfois en décalage avec d’autres femmes qui sont sophistiquées, tandis que je suis nature et simple.

Alors oui, je regarde le Bachelor. Je sais que c’est mis en scène, coupé au montage, et surtout remanié lors du montage, etc… Mais j’aime bien suivre ce programme.

Et ce qui me rassure énormément cette année, c’est de voir une jeune femme nature et pétillante qui arrive quand même à beaucoup plaire au Bachelor.
Elle est arrivée en salopette et Converse aux pieds, tandis que les autres étaient très maquillées (trop, même), moulées dans leur robe à paillettes, et marchant difficilement sur des talons de 15cm.
Bref, elle est un peu comme moi en fait, et ça me fait plaisir de voir un homme attiré par une femme spontanée, sans artifice, simple.

En plus, elle est blonde, BIM DANS TA FACE les brunes pulpeuses! 😉

Publicités

L’homme mystère

J’ai reçu un message Facebook de monsieur G hier, complètement sorti de nulle part.
Alors monsieur G, je l’ai rencontré sur meetic et on s’est vus 2 fois, après quoi je recevais des SMS du genre « je garde mon téléphone dans ma poche intérieure de ma veste, pour sentir la vibration de tes messages »… Je trouvais ça à la fois mignon et effrayant qu’il soit si vite emballé.
J’étais quand même partante pour le revoir car il me plaisait beaucoup (on ne se refait pas, il est très grand, brun, bien dessiné, cheveux mi-longs… et en plus très doux dans son caractère), mais il a un jour disparu de la circulation sans un mot. Et ça, c’est le truc que je ne comprends pas. Je préfère mille fois un « tu es moche et complètement fade », mais le silence: je gère très mal.

Puis après quelques semaines, il m’avait recontacté très amicalement (sans toutefois me dire s’il avait rencontré quelqu’un ou s’il me trouvait idiote… bref), donc nous voilà amis Facebook depuis un bail. On avait même couru ensemble puisque c’est un bon marathonien et que j’avais besoin de conseils pour passer un cap dans ma technique. Bref, on était potes. Je l’ai donc invité à ma fête de départ, mais il n’a pas répondu. Il m’a seulement écrit un message hier demandant quand il me reverrait, moi, « jeune fille merveilleuse » et qu’il « m’embrassait très fort sur les deux joues ».

Parfois, je ne comprends vraiment pas les gens. Et particulièrement la gente masculine qui agit de manière, selon moi, bien mystérieuse.

Equation d’attirance

Les hommes qui m’attirent ont souvent quelque chose en commun. Mon type d’homme, c’est par exemple Jason Momoa, mais pas DU TOUT George Clooney.

Je me demande de qui je suis le type de femme,  et surtout, si ces hommes parfaits pour moi… je suis en retour parfaite pour eux?

Et là, je ne parle que de physique. Si maintenant on doit ajouter à ce calcul les données psychologiques, ça devient très compliqué comme équation, vous ne trouvez pas ?

Corps / coeur

Je regarde cette année encore « La belle et ses princes », sur W9 (mais pas que*).
L’un des gars a sorti très naturellement : « Je plais à toutes les femmes ».
C’est faux, il ne me plairait pas. J’aurais peut-être envie de le toucher, de le voir en tenue d’Adam et de passer deux heures à oublier comment je m’appelle; mais me plaît-il? Vraiment pas. Son assurance m’agace. Son visage trop carré lui donne une allure trapue et bête. Bref, il existe des nanas qui aiment les hommes moins musclés/gonflés, au visage plus fin, et plus humbles aussi.

Si vous ne connaissez pas ce programme TV, le principe de l’émission est de faire rencontrer deux groupes de jeunes hommes à une belle femme:
– des « prétendants » au physique différent, mais gentils (mais soyons honnêtes, bien moches)
– et des « séducteurs », de très beaux hommes mais moins sympas. Du genre ta copine me tape dans l’oeil, je fonce sans scrupule.
Cette année, nouveauté de l’émission, les femmes sont trois. Du coup, les prétendants (les moches, donc) ont le pouvoir de choisir celle qui leur plaira le plus, c’est à dire celle qui ne va pas se trémousser devant les beaux gosses afin de prouver… qu’elle n’est pas intéressée par le physique. Pour rester, elle devra donc montrer qu’elle préfère les corps lourds au gentil coeur, plutôt que des corps parfaits au coeur cruel.

Soit. Mais qui n’est pas intéressé par le physique? Si au groupe des moches, on mettait une brochette de filles obèses, au visage épais, qui louche, et aux cheveux gras, on imagine bien qu’ils seraient moins romantic lovers. Ils sont sidérés par la beauté des filles, et souhaitent qu’elles ne craquent pas pour le physique des beaux mecs. Ok, donc eux ont le droit de fantasmer sur trois canons, mais les filles devraient se contenter de chercher parmi des corps ingrats un beau coeur?
Faut quand même pas pousser 🙂

Mais au final, nous en sommes tous là. Toujours plongés dans cette ambiance où l’on culpabilise de vouloir un physique attirant, alors qu’il existe des gens au grand coeur (mais au physique ingrat).
Pourquoi devrait-on oublier le physique et voir seulement les qualités de coeur pour être quelqu’un de bien? Cette optique me gêne, elle appuie paradoxalement sur la superficialité de notre société occidentale, qui veut se persuader qu’on est tout sauf des animaux, tout sauf primitifs. Tout sauf physiques. Et pourtant.
Nous sommes bien des êtres humains, mais surtout dotés de sens (les 5, déjà, et certain(e)s en ont 6 :D). Nous produisons des hormones et des phéromones. Nous sommes programmés pour être fertile / stérile à certains âges. Bref, nous avons une nature qui compte sur… le physique. Certains appellent ça le coup de foudre, d’autres verront là un attrait des phéromones. Le résultat est le même: ce que nous ressentons en premier, c’est physique. L’attitude, le charisme et le caractère de la personne va amplifier ou diminuer cet attrait, mais qu’on ne me dise pas qu’on sera attiré par quelqu’un qui nous repousse. Car oui, nous avons tous des préférences, et des dégoûts.

Pour donner un exemple, je suis repoussée par les mecs obèses. Explication rapide: j’y vois là le signe d’un déséquilibre à tous les niveaux (alimentaire, affectif, sportif, d’image de soi…) et je n’ai pas envie d’être avec quelqu’un de déséquilibré. J’ai aussi des préférences : un mec qui a les cheveux longs va marquer des points. Mais s’il porte une grosse chaîne en or, il en perd.

Mais là, je m’égare, on commence à évoquer l’image, et j’en parlerai dans une prochaine note. Mais vous l’aurez compris, c’est pour moi la saison des dichotomies. A suivre…

*Parfois, j’en ai marre de lire Kant et François-Marie Arouet même si je les aime beaucoup, je passe donc aux télé-réalités et autres programmes du même genre. J’y reviendrai dans une prochaine note.

Jeudi

Oops, il s’en est passé des choses depuis ma dernière note de blog… J’étais plus occupée à être zen et vivre les choses, que de décortiquer et écrire mes « aventures ».

Alors comme prévu et comme je m’en souvenais quand je l’ai connu début 2012, Jo ne fait pas le premier pas pour proposer une sortie, mais est toujours méga content quand je donne une idée. Ainsi, je lui ai envoyé un SMS proposant qu’on voie un film dont on avait parlé dimanche, et bingo, j’ai immédiatement reçu un grand oui. Me calant sur ses dispos, on s’est donc prévu ça pour le jeudi en fin de soirée pour une séance popcorn/film. Moment très sympa, très naturel, j’ai aimé cette soirée.

Sauf que… (ma vie amoureuse c’est un peu Dallas, c’est à dire qu’il ne se passe pas grand chose mais chaque rebondissement est toujours long à expliquer). Donc, sauf que j’avais déjà prévu de voir jeudi en début de soirée un jeune homme avec qui je discutais depuis quelques temps.

Du coup, comme j’avais recroisé Jo, je n’attendais rien de spécial de cette rencontre. Au mieux, un moment sympa. Eh bien j’ai adoré notre rendez-vous. C’était à la fois un échange où on discutait de trois fois rien avec beaucoup d’humour, ou bien de boulot avec beaucoup de sérieux. Bref, c’était agréable. Au moment où le bar devenait méga bruyant, il a proposé qu’on aille ailleurs, ou bien qu’on se revoie une autre fois dans un endroit plus calme. En connaissais-je? Oui. Ha, il faudra que je lui montre ça. Avec plaisir. Bref, c’était simple, chaleureux, chouette, et j’en souris encore.

Du coup, j’ai évidemment choisi l’option 2 (à cause du ciné avec Jo après), à savoir se refaire une bonne soirée comme ça. J’avoue que j’aurais aimé rester avec lui. Il me plaît.

Alors, c’est la merde. Je n’aime pas jouer sur deux tableaux (même si je n’ai rien fait de mal) (et que ce n’est pas un jeu pour moi).
Ceci dit, ces deux personnes étant différentes, je n’ai pas le même lien avec l’une ou l’autre. Ils n’ont pas le même caractère, pas le même physique, et pas la même vision de la vie non plus. C’est fou qu’on puisse être attiré par l’un et l’autre, mais justement, ils touchent deux facettes de moi. L’une plus cool, confortable, plus simple. L’autre plus dans la séduction, l’humour…

Alors ça se trouve, N. ne souhaitera même pas me revoir, qui sait. Mais si les deux me proposent quelque chose, j’avoue que je verrai les deux pour les découvrir. Petit à petit, la relation qui se construira avec l’un des deux sera plus qu’amicale et là, ça sera clair.

A suivre…