Archives du mot-clé souvenirs

Un parfum d’éternité

Vous connaissez certainement cet instant agréable et magique où surgit de nulle part une effluve familière. Et cette micro-seconde où tout se tourne et se retourne dans la tête pour finalement réaliser à quel souvenir c’est associé.

Ainsi, cet après-midi, je me suis retrouvée en un instant au petit village de Lozère ou petite, j’allais avec ma famille. Ca sentait l’été, le vieux bar-tabac, et la lessive fraîche. J’ai voyagé dans le temps, en somme.

Et si…

Ce matin, j’ai croisé M dans un café parisien. M est un jeune homme avec qui j’ai eu une relation plutôt platonique en 2002. Pourquoi « plutôt » platonique ? Car mon coeur était à lui, mais de mon corps, je n’ai donné que des bisous et des caresses. Je suis monogame tandis qu’il voit plusieurs filles en plus de sa compagne. J’ai cessé notre relation après deux mois ensemble même si j’étais amoureuse, n’étant pas à l’aise avec le fait qu’il voie d’autres filles. Je ne juge pas, je sais simplement ce qui me convient et ce qui me rend heureuse, ou pas.

Le voir dans ce café ce matin était une demi surprise… nous nous croisons sur un forum aussi vieux que notre rencontre. Je sais donc qu’il fréquente ce quartier. Mais je ne l’avais plus vu depuis des années. Il s’est coupé les cheveux, ses longs et beaux cheveux qui lui donnaient l’air d’un éternel ado au visage angélique. Sa voix par contre n’a pas changée. Toujours hésitante et douce. Et elle a contribué à raviver le passé qui revient à moi depuis quelques jours. Et si j’avais accepté qu’il voie d’autres filles, en étant sa compagne, serions-nous ensemble aujourd’hui ? Quelle serait ma vie ? Il a toujours été aisé, possède un appartement dans un quartier chic et se consacre à des projets bénévoles. De mon côté, je suis en train de lancer mon activité à mon compte, je n’ai pas un rond, et j’habite un studio dans un quartier populaire. Nous nous étions rencontré autour d’un cercle d’amis, en partageant beaucoup et en ayant aussi des discussions houleuses. Nous n’étions ni fusionnels ni diamétralement opposés. Aujourd’hui, ensemble, à quoi ressemblerait mon quotidien ?

Alors loin de moi l’idée de vouloir refaire l’histoire, mais quand on est peu satisfait de sa vie actuelle sans trop voir une issue immédiate, on se repose sur des possibilités lointaines… Et si, et si, et si.

Bref, je suis dans la lune encore aujourd’hui.

Souvenirs, souvenirs

Non mais quelle idée de cliquer sur ce répertoire. Il était bien caché, au fond d’un dossier « bazar », lui même caché dans un dossier « à ranger ». Et voilà qu’en l’ouvrant, j’ai réveillé le passé et il a débarqué avec ses amis « boule au ventre », « souvenirs plein de lumière » et « nostalgie ». Une boîte de Pandore, oui, carrément !

Le contraste entre ces moments et ma vie d’aujourd’hui est net. Les maux de coeur, les phases difficiles au bureau, les amitiés qui se diluent, la famille qui s’éloigne… C’est le temps qui passe, l’expérience. Certains diront la maturité et ça rend riche et c’est cool.
Alors c’est ça que j’ai en échange? Une prudence à outrance parce que j’ai peur d’avoir mal, l’envie folle de rencontrer quelqu’un, mais la peur que ça ne marche pas, chaque choix dans la vie pesé et réfléchi… Mais rendez-moi mon innocente spontanéité!

Dans la boîte de Pandore donc, il y a des photos où j’ai bien mes 20 ans et une silhouette parfaite (merci le sport intensif à l’époque), des e-mails, des logs de chat (à l’époque c’était ICQ et IRC…). Bref, plein de documents qui rappellent qu’en 2000, j’avais 20 ans, toute ma spontanéité, tout était possible. Je me prenais des coups, mais aussi des coups de foudre. Tout n’était pas rose, je ne vais quand même pas tomber dans le cliché de dire « ha, jétais jeune, tout était génial ».

Il y avait N, Y, X, et Vincent. Des amis, des prétendants, des amoureux. Et une envie folle de savoir ce qu’ils sont devenus.

Vincent, cher Vincent, je t’aimais, mais je t’ai éloigné car étant chacun avec quelqu’un, notre histoire était impossible. Qu’es-tu devenu? Es-tu heureux? As-tu trouvé ce dont tu as toujours rêvé? Es-tu avec quelqu’un, et as-tu toujours un visage aussi doux que ta voix? Si l’on se voyait aujourd’hui, se plairait-on de manière aussi magnétique qu’il y a 14 ans? Si je me souvenais de ton nom de famille, j’aurais tenté une recherche Facebook, Twitter et tout ce qu’on veut.
Quant à N et X, Facebook les affiche heureux parents. Et moi, je suis toute seule chez moi. Le contraste entre ma vie d’avant et aujourd’hui n’a jamais été aussi piquant. C’est désagréable.

Bref, ce soir je suis seule avec mes souvenirs. Ha non, tiens, je viens de recevoir un message sur un site de rencontre! Mais ça, c’est une autre histoire.